La bordure sépare les matières naturelles dans votre jardin

Comment mettre en place une bordure de jardin ?

Une bordure de jardin permet de bien délimiter les espaces dans son jardin : pelouse, allée, massif, potager, etc. Cela permet d’avoir un espace extérieur esthétique et bien organisé. Mais attention, on ne s’y prend pas n’importe comment. Il faut d’abord bien choisir le style de bordure, le matériau à utiliser, suivre un procédé précis, etc. Si vous souhaitez réaliser une bordure de jardin, mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, vous trouverez dans cet article des informations qui vous seront bien utiles.

L’utilité d’une bordure de jardin

Voyons d’abord ensemble la réelle utilité de ce dispositif. Il faut savoir qu’une bordure de jardin ne sert pas uniquement à donner du cachet à votre extérieur et à mettre en valeur vos plantations. Elle présente encore de nombreux autres utilités et avantages pratiques.

Au potager, elle vous permettra notamment de créer des carrés de culture de taille réduite et d’empêcher vos petits animaux d’y accéder si elle est suffisamment haute. Elle facilite également la circulation et l’entretien de votre jardin. Les pierres constituent notamment un barrage sous-terrain efficace contre la propagation des racines et mauvaises herbes. C’est particulièrement pratique pour les racines volumineuses de certaines plantes comme le gazon, les herbes aromatiques et certaines fleurs, dont la pousse est difficile à maîtriser. Elle limite aussi la tonte, en évitant la propagation du gazon.

La bordure de jardin a également pour rôle d’empêcher la boue de votre pelouse ou encore les mauvaises herbes de se déverser sur votre allée. Elle retient parfaitement la terre, notamment pour des terrains en pente et en cas de fortes pluies. Ce dispositif empêche également les escargots et limaces d’envahir vos parterres.

Le choix du matériau de la bordure de jardin

Le choix du matériau composant la bordure va être déterminant pour son rendu, son coût, sa longévité et sa méthode de pose. Vous avez le choix entre :

  • La bordure en plastique, qui est généralement la moins chère. Elle se plante dans le sol et se décline en de nombreux aspects : uni lisse, imitation bois, tressage, etc. En optant pour une bordure en plastique de bonne qualité, vous profiterez de ses qualités pratiques et esthétiques, ainsi que d’une durabilité largement satisfaisante.
  • La bordure en bois, qui se pose ou se plante. Elle séduit par son aspect naturel. Là encore, vous avez le choix entre différents types : rondins disposés au sol, bordures tressées, piquets plantés, etc. Son principal inconvénient est sa durabilité, puisque le bois se décompose.
  • La bordure de jardin en métal, qui est aussi une option abordable, facile à installer (plantée), durable et pratique. Si vous appréciez l’aspect métallique, ce matériau sera parfaitement adapté. La bordure en acier galvanisé est particulièrement plébiscitée, car elle est à la fois esthétique, souple et résistante.
  • La bordure en béton, qui est maçonnée et qui a l’avantage d’être solide et durable, à condition d’aimer son aspect brut. Sa pose est en revanche plus complexe.
  • La bordure en pierre, offrant un rendu aussi esthétique et naturel que le bois. Mais contrairement à ce dernier, la pierre est durable et bien plus solide. Son coût et sa difficulté de pose constituent les principaux inconvénients de ce type de bordure.
  • La bordure végétale, qui est idéale pour les grands amateurs de jardinage. En effet, sa conception et son entretien sont plus complexes.

Les différents types de bordures de jardin

Une fois le matériau choisi, il faudra penser au style de bordure que vous souhaitez mettre en place dans votre jardin. Vous avez le choix entre 3 principaux types :

La bordure posée

C’est la méthode la plus simple et elle est adaptée pour une bordure en bois, entre autres. On commence par délimiter le tracé, puis on désherbe la largeur de la future bordure. Si le sol du terrain n’est pas bien plane, il faudra aussi l’aplanir pour ne pas se retrouver avec une bordure bancale qui ne durera pas longtemps. Pour optimiser la durée de vie de la bordure, décaissez de quelques centimètres la largeur et la longueur et remplissez le vide créé par quelques centimètres de sable, avant d’y poser le bois. Vous pourrez vous passer de cette étape si vous utilisez des parpaings recyclés pour votre bordure.

La bordure piquée

Ce type de bordure est aussi très facile à installer. Il s’agit de pics que l’on plante dans le sol et qui permettront de faire tenir la bordure à la surface, en suivant le tracé préalablement établi. La bordure piquée peut se présenter sous la forme de panneaux que l’on place les uns à côté des autres ou de piquets que l’on plante au sol à l’aide d’un maillet et sur lesquels se glisse la bordure. Il suffit juste de bien désherber, de réaliser le tracé et aucune autre préparation ne sera nécessaire.

La bordure creusée

Elle est surtout utilisée pour une bordure en pierre, en béton ou en métal enterré. Il faut installer la bordure en profondeur sur toute la longueur dans une tranchée préalablement creusée, d’environ 10 ou 15 centimètres de profondeur. Elle offre un résultat solide et durable, mais avec une pose plus compliquée, notamment pour une bordure en béton. En effet, elle nécessite de couler du mortier puis de faire une pose maçonnée. Il est donc vivement recommandé de faire appel à des professionnels.

Le choix des plantes en bordure de jardin

Le choix des plantes dépend entièrement de la nature de votre sol et de l’exposition dont vous disposez au niveau des bordures. En général, on opte pour des plantes vivaces ou des arbustes afin d’éviter de se retrouver avec de nombreuses feuilles à ramasser. Vous pourrez ainsi choisir 3 à 4 plantes vivaces persistantes. Pour une démarcation proche de la pelouse, des vivaces comme les campanules, les aubriètes, ou encore la pervenche permettront d’habiller la bordure de jardin.

Sur la seconde ligne, optez pour une plante d’une autre couleur pour obtenir un beau résultat. Choisissez-la de préférence haute et non rampante pour ne pas qu’elle se fonde avec la première ligne. Pour la troisième ligne, des graminées encore d’un autre coloris (carex, fétuques…) permettront d’apporter de la hauteur.

Il ne vous restera plus qu’à planter quelques arbustes persistants sur le fond pour apporter une belle touche de verdure.

À quelle période de l’année réaliser ses bordures ?

Il n’y a pas de période précise pour créer ses bordures de jardin. Néanmoins, il est plus compliqué de le faire en hiver où la terre est encore trop dure. Évitez également l’été où la chaleur peut être trop rude, ne permettant pas aux plantes de bien s’enraciner. Le printemps et l’automne sont alors plus adaptés.

L’entretien des bordures

Il faut également penser à entretenir ses bordures régulièrement, c’est-à-dire au moins deux fois par mois, pour ne pas se retrouver avec des bordures sales qui vont altérer la beauté de votre espace extérieur.

Il faut notamment penser à enlever les débris et les feuilles mortes qui ont tendance à s’accumuler au pied des bordures. Pour cela, commencez par balayer autour de cette dernière. Si vous avez peur d’abîmer les plantations environnantes, vous pouvez enlever les déchets à la main en vous munissant de gants en caoutchouc.

Il est également nécessaire de désherber, à raison d’une fois par semaine au printemps. Évitez d’utiliser les produits désherbants contenant des agents chimiques de préférence. Vous pouvez opter pour des alternatives plus naturelles et écologiques comme le bicarbonate de soude et le vinaigre, que vous pourrez mélanger avec de l’eau puis pulvériser, en faisant attention aux plantations environnantes. Cette technique permet non seulement de désherber, mais aussi de se débarrasser des insectes qui se trouvent autour de bordures.

Pensez en outre à éliminer les mousses et les champignons qui altéreront le côté soigné de votre jardin. Pour cela, il suffit de passer un jet d’eau sur les bordures. Vous pouvez vous tourner vers un nettoyeur haute pression pour éliminer la poussière et autres saletés. Faites néanmoins attention à la puissance utilisée pour ne pas les abîmer, surtout si elles sont en bois. Dans ce cas, il est préférable de passer tout simplement un chiffon mouillé. Pour les bordures en pierre, un nettoyage avec une brosse et de l’eau savonneuse sera adapté.

Quelques conseils supplémentaires

Avant de se lancer, nous vous conseillons de bien penser à la taille des bordures. En effet, plus elles seront grandes, plus l’entretien sera fastidieux. La hauteur est très importante, ainsi que la forme, qui peut être pleine ou ajourée. Le choix dépend de la fonction de la bordure. Pour une fonction de limitation et de décoration, une bordure ajourée est parfaitement adaptée. En revanche, il est préférable d’opter pour une bordure pleine si l’idée est d’avoir une bonne tenue des matériaux. Il faut également qu’elles offrent un rendu harmonieux avec le reste du jardin, notamment si les matériaux utilisés vont être très visibles.

Pour limiter l’évaporation d’eau et garder la fraîcheur de la terre, il peut être particulièrement intéressant de recouvrir le sol de paillage. Il facilite également le désherbage et limite sa fréquence. Vous pourrez opter pour du paillage végétal, comme du chanvre ou des écorces par exemple, ou encore du paillage minéral, comme de la paillette d’ardoise ou de la roche volcanique.

Nous espérons avoir réussi à vous éclairer sur la bordure de jardin. La pose est relativement simple, c’est qui ne requiert pas forcément de faire appel à un professionnel. Il ne vous reste donc plus qu’à vous lancer et à admirer le fruit de votre travail !